VAE : des écueils à éviter et des conseils à suivre

Il ne faut pas se voiler la face. La constitution d’n dossier de VAE (Validation des acquis de l’expérience) nécessite plusieurs mois de travail. Ceci dit, pour constituer un bon dossier, il faut non seulement y consacrer du temps, mais aussi bien veiller à ne pas gâcher tout le travail en tombant dans le piège des erreurs classiques. Tour d’horizon des écueils qu’il faut éviter à tout prix.

Sous-estimer le travail à fournir, tomber dans le hors sujet et faire du copier-coller, à éviter

Tout d’abord il faut être conscient que «monter un dossier de demande de VAE est un exercice délicat, difficile, car il est rare qu’au cours d’une carrière un individu ait eu à décrire de manière aussi détaillée toutes ses compétences », constate Sylvie Klapholz, directrice de VAE Conseil, un cabinet d’accompagnement spécialisé basé à Paris. Ainsi, le dossier VAE regroupe deux livrets, le premier visant d’officialiser la demande de VAE et le second plus conséquent, est un «livret de validation», faisant appel à au moins 4 mois de dur travail. Le travail personnel demandé est important et donc à ne pas sous-estimer: le candidat sera appelé à investir du temps, de l’énergie et de la persévérance. Ensuite, pensez à éviter le piège le plus classique dans la rédaction du livret de validation : le hors-sujet. Comment? En répondant précisément aux questions posées tout en détaillant les activités et compétences acquises.

Dernier écueil à éviter: Faire du copier-coller en s’appuyant sur un livret de validation rédigé préalablement par un autre candidat. Chaque parcours professionnel est différent, et donc les décalages entre votre dossier et la réalité de votre parcours seront détectables à l’oral par le jury, qui au final, aura tout le poids de la décision pour vous livrer, ou non, le diplôme visé.

Eviter le théorique, relire, et se faire accompagner

Le candidat devra utiliser un langage courant pour être compris, tout en faisant preuve de fluidité à l’usage du vocabulaire technique. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit tout simplement de prouver au jury que l’on a acquis les mêmes compétences que dans une formation initiale à travers des exemples concrets.

La relecture exhaustive du dossier par plusieurs personnes est fortement conseillée pour éliminer toute trace de fautes d’orthographes ainsi que de prioriser le « je » au « nous » car constituer un dossier de VAE est une démarche personnelle. Ceci dit, l’accompagnement, bien que facultatif, est fortement recommandé, surtout pour ceux qui ne seraient plus habitués à écrire ou seraient déconnecté du système scolaire depuis longtemps. N’hésitez donc surtout pas à vous faire accompagner pendant tout le processus de demande de votre VAE. Bon courage et bonne chance!

 

Crédit photo: infosdroits.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *