La VAE et la valorisation de l’expérience professionnelle

Etapes VAE

La Validation des Acquis de l’Expérience peut être définie comme la conversion des compétences acquises en exerçant un métier en diplôme supérieur. C’est un long processus, parfois fastidieux, qui conduit toutefois à l’obtention d’un nouvel emploi ou d’une augmentation de salaire. Mais, comment s’y prendre pour valoriser son expérience professionnelle et bénéficier des avantages de la VAE ? Cet article vous en dit plus !

Définir ses motivations

La validation de l’expérience professionnelle par l’obtention d’une certification ou un diplôme vise plusieurs objectifs, notamment l’augmentation de salaire, le changement d’emploi…D’autre part, c’est un excellent moyen pour décrocher facilement un travail, car en France, les employeurs ont tendance à choisir le niveau de diplôme supérieur pour départager deux candidats à un même poste, à compétences égales. La VAE est aussi un dispositif intéressant pour les personnes ayant mis un terme à leurs études très tôt ou qui n’ont pas réussi à décrocher un diplôme visé. Dès lors, entreprendre ce type de projet constitue le plus souvent une base de réflexion plus globale sur son parcours et pouvant déboucher sur un changement d’emploi, la reprise des études ou la participation à un concours…

Par ailleurs, plusieurs dispositifs de financement VAE sont disponibles pour accompagner les candidats à la valorisation de l’expérience.

Prendre rendez-vous avec un point relais conseil

La validation des Acquis de l’Expérience est accessible à tous, que l’on soit salarié, indépendant, demandeur d’emploi, à condition cependant de justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans. Toute personne remplissant ces conditions et souhaitant faire valider son expérience, doit avant tout contacter un point relais conseil VAE parmi les 940 disponibles en France. Puis, au terme d’une réunion collective, un conseiller assure un accompagnement individuel aux candidats à la VAE afin de les aider à trouver la certification ou le diplôme approprié, en fonction de leurs expériences, tout en les orientant vers un organisme certificateur. Les titres visés doivent être inscrits au RNCP.

Ensuite, il faut constituer et déposer un dossier et préparer la validation, une fois le dossier déclaré recevable. Le passage devant un jury composé de plusieurs membres marque la dernière étape de la validation de l’expérience. Le candidat peut reprendre plusieurs fois cette étape finale, en cas d’échec.

 

Crédit photo : atelier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *