Valider ses compétences d’aide-soignant par une VAE

Symbole Médecine

La VAE concerne de nombreux métiers et pour peu que vous ayez acquis les compétences requises au cours de 3 années d’activité professionnelle, vous pouvez obtenir un diplôme d’aide-soignant. Pour vous aider à valider vos compétences, Objectif VAE vous indique la marche à suivre.

Le livret de recevabilité

La première étape consiste à entrer en contact avec votre Agence Régionale de Santé (ARS) (dont la liste peut être trouvée sur ce site), afin de demander votre livret de recevabilité.

Ce livret, également nommé livret 1 a pour but de prouver que vous avez bel et bien acquis les compétences sanctionnées par un diplôme d’aide soignant. Vous devrez y fournir de nombreuses pièces, notamment un tableau qui récapitule vos activités professionnelles liées au métier, ainsi qu’une attestation à faire remplir par votre employeur. Une fois ce dossier rempli, vous devez le renvoyer à l’ARS par lettre recommandée avec accusé de réception. L’autorité sanitaire a deux mois pour vous donner sa réponse.

Le livret de présentation des acquis

Si la réponse est positive, vous aurez alors 12 mois pour préparer votre livret de présentation des acquis et pour passer devant le jury qui validera ou non vos compétences.

Vous pouvez suivre un module facultatif de 70 heures au sein d’un organisme de formation d’aides-soignants, référencés par l’Association Nationale pour la Formation Hospitalière. Il vous aidera à cerner le métier et ainsi à mieux démontrer que vous possédez bel et bien les compétences nécessaires pour exercer.

Quant au livret, il est à remplir et à photocopier. 3 exemplaires doivent être envoyés à l’ARS et un doit être gardé par le candidat. Vous devrez y expliquer votre parcours professionnel et de formation (ainsi que les éventuelles activités bénévoles), votre projet professionnel et les motivations qui vous poussent à demander la VAE. Vous devrez également décrire vos activités et vos acquis en lien avec les huit compétences des aides-soignants, à savoir :

–          L’accompagnement d’une personne dans les activités quotidiennes ;

–          L’état clinique d’une personne ;

–          Les soins ;

–          L’ergonomie ;

–          La relation et la communication ;

–          L’hygiène des locaux hospitaliers ;

–          La transmission des informations ;

–          L’organisation du travail.

Vous pourrez bénéficier d’un accompagnement personnel de 24 heures en institut de formation, pour vous aider à remplir le dossier, mais peu d’instituts offrent cette prestation.

Enfin, vous passerez un entretien avec un jury (composés de professionnels du secteur), qui analysera votre dossier et donnera son avis sur vos compétences. Durant l’entretien, d’environ 45 minutes, vous serez interrogé sur vos connaissances et votre pratique.

Enfin, soit vos compétences sont validées soit elles ne le sont pas. Il est également possible qu’elles ne soient validées que de façon partielle. Dans ce cas, vous aurez 5 ans pour acquérir les compétences manquantes dans un cadre professionnel ou dans un centre de formation, par exemple, avant de repasser devant le jury.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *