Devenir éducateur spécialisé par VAE, c’est possible

L’éducateur spécialisé est un travailleur social qui concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents dits inadaptés ou au soutien d’adultes souffrant d’un handicap, de troubles du comportement ou ayant des problèmes d’insertion. Il aide ainsi ces personnes à être autonomes, à s’intégrer dans leur société et à préserver ainsi leur dignité. Explications…

Zoom sur le métier d’éducateur spécialisé

Le champ d’intervention de l’éducateur spécialisé est large et couvre le handicap, la protection de l’enfance, l’insertion sociale et professionnelle ou encore la prévention spécialisée. Il peut également intervenir dans des projets de développement local. Dans le cadre des différentes missions qui incombent à l’éducateur spécialisé, celui-ci est souvent amené à collaborer avec des psychologues, psychiatres, personnels administratifs, assistants de service social, enseignants, magistrats et toutes les parties concernées par le domaine éducatif et social.

Pour obtenir le diplôme d’éducateur spécialisé par validation des acquis de l’expérience (VAE), le candidat est dans l’obligation d’attester de ses compétences professionnelles relatives au diplôme visé. Ces compétences peuvent être acquises durant l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole. Trois ans d’expérience sont indispensables pour prétendre à une VAE.

Les démarches à suivre

Pour entamer la démarche de candidature, l’intéressé doit s’adresser au dispositif académique de validation des acquis (DAVA) ou au centre Académique de validation des acquis (CAVA) le plus proche de son lieu d’habitation afin de prendre connaissance des procédures à réaliser. Le candidat peut obtenir également des conseils et des orientations concernant son cursus VAE.

Par la suite, le candidat sera appelé à remplir un document portant la mention de« livret 2 ». Ce dernier devra contenir toutes les informations concernant les activités exercées par le candidat afin d’attester de ses compétences. Pour renseigner correctement le livret 2 et préparer un dossier solide, le candidat peut faire valoir son droit à se faire accompagner. Pour ce faire, le centre de formation met à la disposition des candidats un module d’accompagnement individuel ou collectif d’une durée de 24 heures.

Après la composition et l’envoi du dossier, il ne reste plus au candidat qu’à attendre sa convocation à l’entretien final ayant pour objectif d’évaluer ses compétences à leur juste titre, au cas où le dossier n’est pas assez clair sur certains points. En fonction des appréciations du jury et de la qualité du dossier présenté, le candidat peut se voir attribué la totalité ou une partie du diplôme. En cas de refus de la validation, le candidat recevra les justifications du jury.

Crédit photo: Carrieres gagnantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *