VAE : comment la réussir ?

La Validation des Acquis de l’expérience (VAE) est une démarche volontaire pour tout salarié (CDI, CDD, Intérim…) qui souhaite obtenir une certification en validant son expérience, sans nécessairement suivre une formation.

Pourquoi la VAE ?

La VAE répond à de nombreuses attentes et aspirations des salariés, à de multiples niveaux :

  • Faire connaître et valoriser ses compétences professionnelles.
  • S’auto-évaluer et conforter son savoir-faire et ses connaissances par une qualification reconnue.
  • Progresser vers un nouveau poste et des responsabilités renforcées.
  • Suivre une formation nécessitant des pré-requis en terme de diplôme.
  • Entretenir son employabilité et préparer une reconversion vers des activités diversifiées ou un nouveau métier.

 

Les points essentiels à garder en tête…

Afin de parvenir à réaliser ces objectifs, un certain nombre de règles d’or sont à respecter, notamment :

 

  1. Bien s’informer afin de trouver la bonne information, ou bien, faire appel à un professionnel.
  2. Prendre le temps de construire son projet professionnel, ainsi vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre VAE, pour ce faire, posez-vous les bonnes questions : Quel est votre objectif ? Est-il réalisable au regard de votre carrière ? Quel est votre budget ?…
  3. Choisir le « bon » diplôme et le certificateur, avec pas moins de  15 000 diplômes en France, il est fondamental de viser le bon, de plus, chaque organisme (académie, université, école…) a ses propres caractéristiques, il ne vous reste plus qu’à choisir le « bon » pour vous.
  4. Étudier attentivement le référentiel du diplôme visé, et comprendre les attentes du jury afin d’éviter les défauts d’information et le hors sujet.
  5. Bien analyser et surtout s’adapter à la forme de son dossier VAE, sachant qu’il varie d’un certificateur à l’autre, il est cependant nécessaire d’y adapter votre parcours au moment de la rédaction.
  6. Monter un dossier « solide » de qualité, en analysant votre parcours professionnel et en soignant la qualité de la rédaction.
  7. Garder à l’esprit le maître mot : motivation ! La démarche nécessite un travail long et important afin de la réussir.
  8. Bien gérer son stress et préparer efficacement sa soutenance : pour un passage sans faute devant le jury, il est obligatoire de bien présenter son parcours, donner du sens et expliciter le choix des activités présentées et surtout s’entraîner à la prise de parole afin de montrer sa compétence à distinguer l’essentiel de l’accessoire et enfin répondre correctement aux objections possibles.

Les diplômes obtenus par la VAE ne profitent pas qu’à leur titulaire, puisque les entreprises sont souvent également gagnantes. Mais au-delà, c’est la société toute entière qui en bénéficie, elle peut dynamiser l’emploi et répondre aux besoins d’une région.

Crédit image : onisep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *