Rappel des raisons pour commencer une VAE !

La validation des Acquis de l’expérience (VAE), est un dispositif de formation qui peut s’avérer long et difficile, et pendant lequel se faire accompagner reste toujours la meilleure option. Alors, dans ce cas, pourquoi tenter une VAE ? Rappel des bonnes raisons pour se lancer !

Pourquoi se lancer dans une VAE ?

La VAE permet de faire reconnaître son expérience avec un diplôme, dans un pays où le diplôme reste le plus important, voir même plus que l’expérience car il demeure un critère pour l’embauche, pour la rémunération ou encore pour la promotion au sein d’une entreprise.

Ainsi, il s’agit d’une démarche qui peut être particulièrement intéressante pour les personnes qui n’ont pas pu obtenir un diplôme en formation initiale en temps prévu, ou pour celles qui pour diverses raisons sont entrées dans la vie active sans avoir de diplôme. Egalement, la VAE peut être un outil très utile pour les personnes qui souhaitent une évolution dans leur carrière ou mettre en adéquation leur certification avec leur niveau de responsabilité, que ce soit en obtenant une promotion, une augmentation ou un poste avec un plus grand niveau de responsabilité.

S’engager dans une VAE marque le point de départ d’une réflexion globale sur l’ensemble du parcours, pouvant mener vers un changement de métier ou la reprise des études.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Il est tout d’abord important de signaler que la VAE est un droit individuel instauré en 2002, et inscrit à la fois dans le Code du Travail et dans le Code de l’Éducation. Cependant, pour bénéficier de ce droit, il faut avoir exercé des fonctions correspondantes à la certification visée pendant au moins trois ans, de façon continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel avec n’importe quel statut, car tous sont acceptés. Ainsi, il en découle que toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, pouvant justifier d’au moins trois ans d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE, pour obtenir une certification sous forme de diplôme, de titre ou de certificat de qualification professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Par contre, il est à noter qu’en optant pour la VAE, il faudra prouver l’existence de l’activité moyennant des bulletins de salaire, des déclarations fiscales ou encore des attestations signées par les employeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *