Comment entreprendre une VAE lorsqu’on travaille?

Comment entreprendre

Avant de débuter une procédure de VAE, il est nécessaire de bien préciser son projet professionnel et de choisir la certification la plus adaptée. Pour ce faire, tout au long de l’élaboration de sa demande et en particulier pour la constitution du dossier de validation des acquis de l’expérience VAE, le candidat peut bénéficier d’un accompagnement et des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès des établissements dispensant la formation visée. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien entreprendre une démarche de VAE.

Premiers pas

Une fois la décision d’entreprendre une VAE est prise, il s’agit de faire une demande d’autorisation d’absence, auprès de son employeur, qui remplit certaines conditions. En effet, cette demande d’autorisation d’absence doit parvienir à l’employeur au plus tard 60 jours avant le début des démarches de validation, en précisant le diplôme visé et en indiquant également les dates, la nature et la durée des actions de validation ainsi que la dénomination de l’organisme qui délivre la certification ou qui intervient dans celle-ci. Enfin, un délai de franchise doit également être respecté, le cas échéant. En effet, ce délai veut dire que le salarié qui a bénéficié d’une autorisation d’absence pour effectuer une demande de VAE ne peut pas demander une nouvelle autorisation dans le même but et dans la même entreprise avant l’expiration d’un délai d’un an.

Poursuivre la demande et tenir bon bout

Dans les 30 jours suivant la réception de la demande, l’employeur doit faire connaître par écrit sa réponse, car bien qu’il ne puisse pas refuser un congé, il peut reporter l’autorisation d’absence de six mois au maximum à compter du moment de réception de la demande en explicitant les raisons dans la réponse écrite.

Il est également à signaler, qu’il est possible toutefois d’entreprendre la VAE en dehors du temps de travail, et que dans ce cas, évidemment, aucune autorisation d’absence n’est bien sûr nécessaire. En revanche, il sera alors nécessaire de s’adresser au FONGECIF pour une éventuelle prise en charge financière de la démarche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *