VAE: quelles sont les clefs de la réussite?

Pour réussir une VAE (Validation des acquis de l’expérience), en théorie il suffit de présenter un dossier basé sur l’expérience et de le soutenir oralement devant un jury composé d’enseignants et de professionnels, mais la pratique peut s’avérer bien plus complexe que ça, tenant compte du fait qu’il faut d’abord trouver la bonne information, cibler le bon diplôme, bien rédiger le dossier, viser le bon niveaux d’études, préparer la soutenance pour le jury… Autant d’obstacles qui rendent difficile l’accès à la VAE. Voici quelques clefs de réussite.

Quelques astuces pour les premières étapes VAE

L’information est multiple, il faut s’armer de patience, trier l’information, l’interpréter… ou alors faire appel à un professionnel qui vous orientera pour bien définir votre projet en l’incluant dans un cadre professionnel qui répond à vos objectifs et vos motivations.

Ensuite, il est indispensable de bien cibler le diplôme visé et le niveau d’études.  De plus, chaque organisme a ses propres spécificités, ainsi, que ce soit à l’académie ou à l’école, le choix du certificateur est également une étape incontournable au succès de la démarche VAE.

Astuce : tenez compte du fait qu’il est rare que l’on couvre vraiment 100% du contenu d’un diplôme, essayez donc d’en faire une lecture avec un angle professionnel, et non une simple comparaison linéaire avec votre parcours.

Les règles d’or des dernières étapes VAE

La règle n°1 pour la constitution du dossier est la prise de recul pour analyser le vécu professionnel plus efficacement ainsi que de soigner la qualité de la rédaction du dossier, au cœur des VAE. Vous serez évalué aussi bien sur votre capacité à présenter et défendre vos compétences que sur vos compétences elles-mêmes!

Par ailleurs, il est essentiel d’avoir de la motivation car la démarche exige un travail constant. La régularité, elle, garantit la qualité d’un dossier VAE, grâce aux ajustements progressifs qu’elle permet. Vous devez être conscient qu’il s’agit d’une période où la réflexion doit être permanente. Une astuce qui peut aider dans la régularité est d’être muni d’un petit calepin pour noter des idées quand elles viennent. C’est une bonne solution pour mettre de la cohérence dans le dossier.

Pour conclure, il est vrai que la VAE est un investissement lourd mais il en vaut la peine. C’est une démarche constructive qui renforce la confiance en soi et l’image renvoyée aux autres. Une auto-analyse de ses compétences permet donc de mieux mettre en valeur ses points forts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *