La VAE vue par les employeurs

VAE

La Validation des acquis de l’expérience, est un dispositif créé en 2002 par la loi de modernisation sociale, permettant de faire valider son expérience professionnelle dans l’objectif de transformer ses acquis en diplôme complet ou partiel. Mais qu’en est-il de l’employeur ? Peut-il initier une telle démarche ? Et que peut apporter la VAE à l’entreprise ?

Pourquoi opter pour une VAE collective en entreprise ?

Un employeur peut éventuellement initier une VAE collective s’adressant à une partie de ses collaborateurs selon les besoins de l’entreprise. Cette démarche lui permettra de valoriser les compétences des ses salariés, qui ont en effet acquis une forte expertise qui ne correspond absolument pas à leur qualification de base. Comme par exemple, des commerciaux forts de longues années d’expérience, qui peuvent prétendre à un master en commerce.

En valorisant les compétences de ses salariés, l’employeur, prépare non seulement les évolutions de carrière au sein de son entreprise mais aussi les mobilités internes. La VAE collective peut également servir directement l’entreprise, notamment les SSII, dont les clients exigent souvent un certain niveau de diplôme dans leur cahier des charges avant de confier une mission en sous-traitance.

Toutefois, la VAE peut être très utile à l’entreprise afin de motiver et fidéliser ses salariés tout en valorisant leur parcours.

Procédure VAE, côté entreprise…

Avant d’élaborer une stratégie et une  étude de faisabilité  pour une VAE collective, l’entreprise devra se poser les bonnes questions, afin d’éviter de se perdre dans une longue démarche compliquée. Connaitre le but de ce dispositif est aussi un élément essentiel pour le bon déroulement des événements.

Cependant le salarié a tout le droit de refuser de s’engager dans un tel parcours et cela ne peut en aucun cas constituer un motif de licenciement.

Finalement, la VAE se traduit souvent par une promotion ou au moins de nouvelles missions et par conséquence une augmentation de salaire, mais aucune obligation pour l’entreprise.

 

Crédit photo : uslegalservices

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *